Pourquoi a-t-on du mal à se séparer de certains objets ?

Focus en 3 épisodes, aujourd'hui épisode 1

Souvenirs, cadeaux, reliques, les objets qui nous entourent font partie de nous. Tant et si bien qu’il est parfois très difficile de s’en séparer.

 

Commençons par un exemple anodin :

Que pensez de cette carte postale reçue il y a quelques temps déjà, accrochée là depuis tellement longtemps ? Elle n’est pas vraiment jolie et même assez banale. Pourquoi n’arrivez-vous pas à la jeter ? C’était une belle attention de la part de l’expéditeur que d’avoir pris le temps de vous écrire pendant ses vacances. Alors la carte reste… Qu’en pensez-vous ?

 

Christine Ulivucci, psychanalyste transgénérationnelle, auteur de Psychogénéalogie des lieux de vie (Payot, 2008) l’explique très bien : “Les objets qui nous entourent font partie de notre vie, ils représentent une partie de nous, entrent en résonance avec notre histoire, nos désirs”.

Il est parfois difficile de prendre conscience que ces objets sont de réceptacles à souvenirs. Certains de ces objets peuvent rassurer et c’est ce caractère précieux qui rend la séparation difficile. Ils représentent une période de vie, une personne spécifique qui a donné l’objet.

 

Mais ils peuvent aussi être source d’angoisses, comme un poids. Cet exemple de la carte postale image représente le premier frein émotionnel pour entreprendre de trier, se libérer, désencombrer… Avoir du mal à trier et se retrouver à garder beaucoup d’objets, sans savoir vraiment pourquoi. C’est difficile de lutter contre ce malaise, comme si se séparer des objets, avait pour conséquence de se séparer d’une partie de soi.

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013