Identification des freins qui vous empêchent de désencombrer

4. FAIRE DE LA PEINE

 

La problématique des cadeaux est un vaste sujet qui se décompose selon les points suivants :

  1. Le cadeau que vous n'aimez pas et dont vous ne vous servirez jamais. Vous pouvez néanmoins vous sentir coupable, de peur de faire de la peine. Arrêtez de culpabiliser et dites-vous que l’erreur est humaine… Soyez sincère avec la personne, mais de façon diplomatique !
  2. Le cadeau consensuel ou conformiste, sans émotion, sans âme. Par conséquent, je vous suggère de réagir dans la même veine…

Plus délicat, le poids de la transmission, lorsque l’objet est hérité...

Il faut alors creuser dans votre histoire personnelle et vos ressentis, ainsi que vos besoins avant tout. Vous devez impérativement vous préservez quel que soit le cas de figure, notamment du jugement qui engendrera de la culpabilité.

Prenons deux exemples : les fameuses phrases « cela ne se fait pas » ou "tu ne vas pas jeter cela quand même..."

Lors d’un décès, commencez par prendre le temps de faire le deuil de vos proches. Cela vous aidera pour un bon discernement. Une solution, simple et sereine, consiste à prendre des photos et réaliser un beau livre souvenir, dans lequel vous raconterez, vous livrerez aux générations suivantes l'histoire de votre famille. C’est beaucoup plus satisfaisant que d'entasser dans un coin des objets qui seront peut-être jetés par vos enfants. C'est scientifiquement prouvé! 

 

5. LA PEUR DE LA MANQUE OU L'ERREUR

 

Vous hésitez à cause de cette ritournelle « il vous sera peut-être utile un jour ».  Prenez en compte la difficulté que vous aurez à retrouver l'objet si jamais vous en aviez besoin, ainsi que l'importance REELLE de cet objet, ainsi que la fréquence d’utilisation.

 

6. LA PEUR DU VIDE

 

Cette tendance au minimalisme ne vous emballe pas, voir vous angoisse. Autrement dit, le vide vous met mal à l'aise.

 

Rassurez-vous! Désencombrer n’est pas synonyme de dénuement ou de vide. Cela signifie uniquement de choisir les objets qui vous conviennent, d'être entouré que des choses que vous aimez réellement et qui vous servent.

Je vous donne rendez-vous lundi pour un article sur Fumio Sasaki, star du minimalisme. Vous pourrez ainsi découvrir ce choix de vie. Pour l'anecdote, c'est un ancien acheteur compulsif.

 

Cet article est inspiré d'un article écrit par ma consœur Florence Davia, que vous pouvez lire en intégralité sur son blog" [Lien vers l'article : https://florencedavia.fr/7-freins-desencombrer/ ]

Très bon week-end et bonne lecture.

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013