Qu'attendons nous de notre habitation ?

On dit souvent d’un lieu qu’il a une âme. Pour le psychanalyste Alberto Eiguer, notre intérieur parle et il en dit long sur ce que nous sommes...

 

Le choix de son lieu d'habitation et de l'agencement de son intérieur ne seraient pas le seul fait de décisions conscientes. Ils seraient issus de nos projections inconscientes. Mais qu'attendons-nous réellement de notre habitation ?

Depuis nos premiers habitats, notre attente principale concernant la fonction de « se loger » n’a pas évoluée. Nous recherchons un lieu pour nous abriter, un refuge sécurisant, un point d’ancrage pour nous reposer.

La sédentarisation des peuples et l’évolution des structures organisationnelles familiales ont donné naissance à à deux nouvelles attentes logiques :  suivre les besoins d’occupation des espaces et la sociabilité.

Enfin, c'est le lieu de la construction de l’identité, qui nous ancre sereinement ou pas dans une histoire, dans notre histoire.

Aujourd'hui, de nouvelles formes d'habitat se développent comme la colocation, les habitats participatifs et les espaces partagés. Ils ont été stimulés par des contraintes économiques, mais aussi idéologiques. 

Notre habitat est donc générateur de lien social. Il est a notre image, il est le reflet de notre vie.

 

Elle met en lien des membres qui forment ensemble un tout « famille », comme pour notre schéma corporel. Cet espace de vie est formé de différents endroits auxquels se rattachent des fonctions précisent.

L’approche psychanalytique considère que le centre vital de la maison est la chambre des parents, d’où partent tous les autres investissements. C’est peut-être pour cette raison que les experts Feng Shui commencent toujours par la chambre. 

 

Dans mon domaine d’expertise, le but est de retrouver la fonction réellement dédiée à chaque pièce. La cuisine et l'entrée sont désencombrées et restructurées en premier. L'une étant une source matricielle répondant à notre besoin primaire de se nourrir et la seconde, pour accueillir.

Désencombrez pour stimuler votre besoin de créer du lien, d'être en relation avec l'autre en vous encombrants du superflu ou en croulant sous une accumulation périlleuse pour votre équilibre. 

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013