Mi-temps, paradis ou enfer ?

Afin de tout concilier harmonieusement, la recherche de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée représente un objectif pour beaucoup de personnes.

Majoritairement, ce sont les femmes qui décident alors d’adopter le temps de travail appelé « temps partiel » ou « aménagé » (4/5 ème ou 3/5 ème). C’est malheureusement un piège, trop souvent incompris, qui se referme parfois douloureusement. C’est une des premières causes de l’épuisement maternel.

 

Certains employeurs n’adaptent pas leurs exigences ou utilise ce choix pour freiner la progression ou stigmatiser la personne au sein de son équipe. Tandis que du côté familiale, il n’est pas rare d’entendre ou d’avoir dit ces phrases innocemment assassines :

  • Tu ne travailles qu’à mi-temps, tu as le temps de cuisiner.
  • Tu ne travailles qu’à mi-temps, tu as le temps d’aller chercher les enfants.
  • Tu ne travailles qu’à mi-temps, tu ne vas pas engager une femme de ménage en plus.
  • Quelle chance ! Tu ne travailles pas le mercredi, tu auras le temps !
  • Quelle chance ! Tu ne travailles pas mercredi, profite bien!

 

Conclusion, les personnes travaillent plus, sans reconnaissance, donc sans source d’épanouissement. Elles sont sollicitées de toute part, prises au piège d’attentes trop élevées, du côté professionnel comme du côté familial. Plus on est dans cette culpabilité, plus on s’agite et plus on s’épuise. C’est l’implosion !

Le burn-out est le résultat d’un déséquilibre entre de multiples facteurs de risque et de multiples facteurs de protection. Il faut prendre conscience de ce fait et avant toute chose réguler la pression. C’est le bon moment d’évaluer son taux de fatigue via le site www.dr-mood.com ou l’appli.

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013