Comment gérer son approche temps, lorsque l'on est bloqué ?

Les bases de l'organisation dans une démarche d'optimisation de son temps de travail sont :

  1. Eliminer les sources de perte de temps,
  2. Comprendre les lois de la gestion temps.
  3. Concevoir sa solution à sa mesure.

 

Commencez par identifier les différentes sources de pertes de temps, ce qui vous permettra d'atténuer leur impact et d'envisager l'élimination de certaines afin d'y voir plus clair... Dans le désordre, les principales causes sont :

  • Les appels téléphoniques, les mails, vos réseaux sociaux...
  • Les collaborateurs,
  • Le rythme de vos rendez-vous, 
  • Les réunions trop fréquentes, trop longues et mal préparées,
  • Les contraintes personnelles,
  • Des objectifs et priorités confus ou changeants,
  • L’absence de planification,
  • Le manque d’ordre, bureau mal rangé,
  • Une délégation insuffisante,
  • Une incapacité à dire non, 
  • Des comportements comme le perfectionnisme, la procrastination, le dispersé...

La seconde étape sera donc de comprendre les fonctionnements et les objectifs de la plupart des lois dites de "la gestion temps", afin de commencer à percevoir votre prochaine organisation, autrement dit et en résumé de se consacrer à son « cœur de métier », afin d'éliminer le superflu, tout en se fixant des délais (qui seront tenus...).

 

Pour arriver à ce résultat, il faut être en mesure de clarifier et d'identifier les VRAIES priorités et commencer par celles-ci.   

Parfois, il faudra adopter de nouvelles habitudes de travail comme celle de produire une tâche sans interruption, parce que cela prend moins de temps que de le faire en plusieurs fois ou encore en regroupant les tâches de même nature, grâce à un système de planification précis. Apprenez à être flexible en intégrant des zones dites " tampons" pour conserver la maîtrise du temps si vous remarquez qu'une tâche prendra finalement plus de temps, fractionnez les tâches importantes et faites des points d’avancement réguliers.

Vous pouvez compléter par un apprentissage du NON.

 

Enfin, vous devez prendre conscience qu'au-delà d’un certain seuil, la productivité décroît. Il faut donc savoir s’arrêter à temps en alternant les types de tâches et en luttant contre le perfectionnisme. En effet, le temps paraît passer plus ou moins vite selon l’intérêt que l’on porte à la tâche en cours. Vous devez vous connaître (biorythme) et instauration d’un planning répertoriant les tâches arides au moment de pleine forme.

 

Bien commencer la journée, c’est donc :

1.      Etablir sa liste des tâches à effectuer,

2.      Les hiérarchiser

3.      Les inscrire dans votre planning.

Cela implique surtout de bien se connaître, afin d'instaurer des routines au maximum pour libérer votre cortex préfrontal gauche !

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013