Histoires et origines du poisson d'avril

Des origines multiples, parfois mystérieuses, plus ou moins plausibles pour comprendre et choisir de conserver une drôle de tradition.

 

Suivant les dictionnaires, l’origine se situerait à plusieurs époques :

  • Au XVe siècle pour désigner un «entremetteur» ou «un jeune garçon chargé de porter les lettres d'amour de son maître».
  • Au XVIe siècle pour désigner un «maquereau» (souteneur).
  • Au XVIIe siècle pour qualifier une «tromperie».

La plus répandue nous fait remonter au XVIe siècle, très exactement en 1564. Le roi Charles IX aurait décidé, par l'édit de Roussillon du 9 août, de faire commencer l’année au 1er janvier à la place du 1er avril. En réponse, certains réfractaires auraient alors décidé de ne pas tenir compte du calendrier et de continuer de s'offrir leurs étrennes du nouvel an à la date du 1er avril. Pour se moquer de ces derniers, les plus sages auraient tendu des pièges en offrant de faux présents... Mais rien n’est certain, puisque avant la réforme du pape Grégoire XIII, qui étendra l'édit du roi à l'ensemble de la chrétienté, le jour de l'An variait selon les villes et les régions.

 

La deuxième version dériverait du mois d'avril lui-même. Une période qui était le moment privilégié des pêcheurs au maquereau et donc l'époque la plus favorable à se voir offrir du poisson. Prudence là aussi avec cette anecdote, car selon d'autres versions le mois d'avril correspondait à l'interdiction de la pêche, en raison de la période de reproduction des poissons...

 

Enfin, notons que le 1er avril a peut-être pu naître en échos du dernier jour du carême. Période durant laquelle, rappelons-le les Chrétiens doivent s'abstenir de manger de la viande et privilégier le poisson. Mais là aussi, le problème de la farce et des blagues en lien avec notre petit animal subsiste.

 

En route pour un tour du monde du 1er avril !

  • Dans les pays anglophones on célèbre ce que l'on appelle l'April Fool's Day (jour de la duperie). En Écosse, il est de coutume en cette journée de partir à «la chasse à l'imbécile». En Angleterre, il est d'usage de redoubler d'inventivité et d'humour. Le canular à la sauce british prend ainsi un tout autre niveau. Le plus emblématique de tous? Le facétieux reportage de la BBC tourné en 1957 sur «l'arbre à spaghetti».
  • En Allemagne, on fête l'Aprilscherz, un terme introduit au XIXe siècle où il est d'usage de faire des blagues et de Jemanden in den April schicken (envoyer quelqu'un en avril).
  • En Espagne et dans les pays sud-américains, il est de coutume de commémorer le «Jour des saints innocents». Un événement qui retrace le massacre des enfants de moins de deux ans à Bethléem. Tradition qui dépourvue de toute connotation religieuse s'est transformée en jour de fête humoristique. Allez comprendre le lien…
  • Au Portugal, cette tradition est nommée le dia das mentiras ou dia das petas, à savoir le «jour des mensonges».
  • En Russie, on célèbre le «jour des fous».

L'essentiel est de s'amuser, petits et grands.

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013