Après le tri, place au marché de la seconde main !

L'industrie de la mode, puissance économique, mais aussi détentrice du triste privilège d'être la plus dévastatrice. Certains consommateurs ont alors décidé de choisir différemment leurs vêtements en profitant du développement du marché de la seconde main.

 

Marché à haut potentiel qui ne représente qu'un milliard, au regard des 47 milliards que représente la mode. Deux sites sont actuellement les leaders de ce marché : Vestiaire Collective pour les marques de luxe et Vinted, plus généraliste. 

Des marques ou des enseignes suivent cette tendance et formulent des offres ou proposent des espaces de vente dédié à ce marché de la seconde main : Galerie Lafayette, Gémo, Bocage, H&M, Cyrillus, Kiabi et bien d'autres encore.

 

Mais qui sont les consommateurs de ce fameux marché ?

De plus en plus nombreux, leur profil a subi une profonde mutation. Auparavant réservé aux jeunes et aux personnes à faible pouvoir d'achat, il tend à se vivre comme une revendication assumée d'un point de vue style et économie réalisée pour devenir plus éco-responsable jusque dans son dressing. En Suède, ils ont même inventé un mot "köpstam", qui peut se traduire par "honte de faire du shopping".

 

Pour finir sur une note plus nostalgique, je m'adresse aux 40/50 ans qui ont connu les virées aux puces ou à Camden pour dénicher les pièces vintage vendue au kilo. Sincèrement c'était une vraie poussée de fierté de trouver LA perle rare.

Et bien réjouissez-vous et achetez des pièces de seconde main. Vous vous faites plaisir et vous faites un geste pour la planète. Attention néanmoins, à ne pas stimuler le marché du neuf pour approvisionner le marché de la seconde main ! 

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013