Désencombrement, une question de choix

Hier, je vous ai partagé ma grande affection pour les citations. Par l’intermédiaire d’une simple phrase, vous recevez une invitation à la réflexion, qui peut aboutir à une décision, puis une action.

Pour mémoire, la citation était : « Mettre tout en équilibre, c’est bien. Mettre tout en harmonie, c’est mieux » de Victor Hugo. Une phrase merveilleuse, qui illustre parfaitement l’objectif de mes missions.

 

Vouloir reprendre le contrôle sur sa vie, vouloir désencombrer, vouloir alléger, vouloir remettre de l’ordre dans son environnement, dans ses idées, afin de retrouver le juste équilibre. Premier pas, qui pose un cadre que l’on peut qualifier de retour à l’harmonie. Aboutissement fabuleux, qui transpose la recherche de l’alignement avec ses valeurs intérieurs. La vie apparait plus simple, plus fluide, en ordre tout simplement.

 

Tout serait idéal, s’il n’y avait quelques habitudes tenaces qui se cachent derrière des ressentis. Elles agissent même ensemble dans certains cas. Permettez-moi de vous les présenter :

  • La culpabilité, qui nait du sentiment de devenir un monstre d’égocentrisme si on pense à soi avant de penser aux autres. Ne seriez-vous pas en train de vous oublier ? Pour se sentir bien et être bien avec les autres, vous devez être en accord avec vous-même.
  • Le sentimentalisme, qui vous oblige à garder sous prétexte que cela peut toujours servir ou que cela représente beaucoup de souvenirs. C’est vouloir avancer sans changer et c’est impossible. Apprenez à vous poser les bonnes questions. D’autres personnes, on en peut-être véritablement besoin maintenant. Concernant les souvenirs, il existe des astuces comme les albums photos. C’est plus facile et moins encombrant à gérer. N’oubliez pas tout change.
  • L’esprit de conservation. Pas de gâchis, mais la réalité du temps qui passe. Lorsque c’est usé ou ne correspondant plus à votre style, il faut se faire une raison. A trop accumuler, le résultat peut-être contre-productif : non utilisé certaines choses se détériorent, se fanent et entre dans le royaume de l’inutile.
  • L’esprit de la collection, pour laisser une trace et donner un sens. Mais à quoi et pour quoi finalement ? Une collection est une passion personnelle, qui peut-être envahissante, destructrice, voir obsessionnelle. Il est peut-être temps de revoir la juste place et volume de vos possessions.
  • La morale, qui trouve son origine dans votre éducation. Elle vous conditionne et il faut parfois s’affranchir des restrictions qu’elle occasionne. C’est à vous de savoir si vous avez envie de… C’est à vous de déterminer l’utilité et la valeur de certains actes ou objets.

 

Je vous invite à reprendre la vie de Victor Hugo. Homme engagé et surtout fondamentalement épris de liberté. Un choix, toujours assumé.

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013