Voeux, joie de début d'année ou calvaire?

Chaque année, nous pouvons entendre ou lire que la traditionnelle présentation des voeux  divise. Certains adorent, alors que d'autres vivent un véritable calvaire. 

 

Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise approche, mais un ressenti personnel. Un voeux, un souhait comporte une part d'intime que nous ne voulons pas partager, clamer, galvauder. C'est une émotion personnelle à vivre et à gérer. N'oublions pas que le changement fait peur. 

Pour ceux, qui aiment et qui personnalisent leurs voeux. Faites-vous plaisir !

 

Pour ne pas paraître pour un malotru bougon, pourquoi ne pas doser et prioriser ? 

Posez une limite dans le temps : Il est d'usage de présenter ses voeux pendant 15 jours, après on peut dire que nous sommes dans les prolongations. Anticipez et traitez ce sujet qui vous pèse en premier. Une fois fait, on passe à autre chose.

Priorisez, plus ou moins drastiquement : si vous n'avez pas envie de vous plier à cette us et coutume, répondez à ceux qui vous importent. Tirez avantage des réseaux sociaux, un post avec vos voeux, c'est une tâche accomplie.

N'oubliez pas que cela peut aussi créer de la joie et de beaux retours peuvent vous transformer.

 

Pour ma part, c'est avec une immense joie que je vous souhaite une belle nouvelle année !

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013