Les bases de l'organisation gestion temps en confinement

Ce matin, j’écoutais la radio et j’ai bien failli avaler de travers mon café. Autant vous prévenir tout de suite, c’est non à la table de la cuisine, lit ou tout autre endroit inapproprié qui seront transformé en espace de travail à partager ou pas, ainsi que les journées doubles ou triples. Pour le lieu de travail, bien entendu, sauf si c’est un choix et non une attribution par dépit. Cela aboutira certainement à des douleurs dues à de mauvaises positions, une baisse de motivation en étant pas en configuration optimum pour vous concentrer et d’appréciation de soi à force de ne pas être coiffé, habillé et voir lavé… Concernant le second point, c’est irrecevable et cet article a pour but de clarifier et vous aider à structurer les bases d’une organisation pour préserver votre sérénité au maximum, rester motivé et garantir votre productivité ou tout simplement redynamiser la routine dans laquelle vous vous installez.

 

Commencez par garder le rythme.

Le matin, vous vous levez à heures fixes comme pour aller au bureau. Vous aérez votre lieu de vie, puis vous faites votre lit. Vous quittez le mode repos de la nuit pour celui de l’action correspondant à la journée. C’est aussi votre premier acte de réussite  inconsciente envoyé à votre cerveau en mode : « je gère ». Ainsi stimulé, vous n’aurez qu’une envie : continuer à réussir.

Vous enchainez par un bon petit-déjeuner et agrémenterez d’une touche finale de cette séquence démarrage en vous préparant et vous habillant avec soin. Votre style sera peut-être plus casual, mais vous serez apprêté convenablement pour attaquer votre journée.

 

Poursuivons par l’organisation de votre temps.

Temporisez, fractionnez, structurez votre journée de façon équilibrée comprenant des temps de production et des temps de pauses pour vous, mais aussi pour ceux qui partagent votre espace de vie.

Prenons quelques exemples :

- Le temps de transport que vous pouvez remplacer par une séance de sport ou de méditation ou de marche active.

- Vous avez des enfants, cela peut-être un temps de jeux ou de partage.

- Le matin ou le soir, intégrez aussi un temps de ressourcement personnel, afin de charger ou recharger les batteries selon le moment choisit.

 

C’est à vous de trouver ce qui vous ressource et vous fait plaisir. La gestion temps est le subtil équilibre entre vos joies et vos contraintes que vous soyez dans votre sphère privée ou professionnelle.

 

Comment faire ?

Vous commencerez par prendre en compte la configuration de votre logement et de votre situation familiale. Puis vous passerez à établir le récapitulatif précis de l’ensemble des besoins, des attentes, de vos obligations et de vos contraintes sous forme de tableau ou de schéma en pleine conscience selon les deux points de départs. Vous m’accorderez que l’on ne s’organise pas de la même façon célibataire, en couple, avec ou sans enfants, selon qu’ils soient jeunes ou plus grands.

 

Puis vous intégrer dans un planning qui commencera par reprendre l’intégralité de vos contraintes (scolaire le cas échéant, rendez-vous, échéances de dossiers, rythme…). Vous pourrez amortir plus facilement les imprévus.

 

Prenons l’exemple de la préparation des repas, une nouvelle corvée pour certains, mais aussi une belle opportunité d’arrêter de manger les plats préparés. Un simple plat de coquillettes (même sans gluten) au beurre ou avec un filet d’huile d’olive est beaucoup plus savoureux qu’une box quelconque. Rien ne vous empêche de préparer en avance et de congeler, il suffit de l’intégrer dans son planning comme une nouvelle obligation, le temps de l’apprentissage. D’autre part, cela favorisera l’envie de prendre une vraie pause déjeuner et non un « truc » avalé à la va vite. C’est important pour aborder efficacement la seconde partie de la journée.

 

Pourquoi ne pas changer de point de vue ?

Considérer les personnes qui composent votre cellule familiale comme vos nouveaux collaborateurs ? Comme au bureau, vous devez partager la structure organisationnelle en toute transparence. Ne sous-estimez pas la capacité de compréhension de vos enfants, même petits. N’oubliez pas que ce sont des éponges émotionnelles. Si vous vous sentez stressé, vous aurez des enfants qui sentiront votre mal-être. Ils augmenteront sensation de fatigue adoptant une attitude épuisante. Expliquez vos besoins en vous appuyant sur leurs besoins.

 

Servez-vous de l’expérience que vous avez acquise durant cette année. Vous êtes l’expert de votre vie, le reste ne sont que des outils.

 

Pour ceux qui  souhaitent réviser leurs classiques loi gestion temps (conseils et mises en garde entre parenthèses) :

⮚     Fixez-vous des échéances avec des délais courts et réalistes – Loi de PARKINSON. (la planification optimisée)

⮚     Concentrez-vous sur les 20 % qui vous permettront d’atteindre plus vite le résultat souhaité – Loi de PARETO. (la production optimisée)

⮚     Limitez les interruptions et regroupez les tâches de mêmes natures – Loi de CARLSON (la structuration optimisée)

⮚     L’acharnement au travail est inefficace : faites des pauses régulièrement – Loi d’ILLICH. (attention à l’équilibre)

⮚     Prévoyez toujours plus de temps – Loi de HOFSTADTER. (sans céder à la procrastination)

⮚     Commencez par le plus difficile et alternez avec une récompense – Loi de LABORIT.

⮚     Anticipez les aléas : il y en aura toujours – Loi de MURPHY. (basez-vous sur votre expérience)

⮚     Trouvez de l’intérêt dans vos tâches pour ne pas voir le temps passer –Loi de FRAISSE. (visualisez le résultat)

⮚     Connaissez votre rythme biologique et adaptez-vous en fonction – Loi de SWOBODA-FLIESS-TELTSCHER. (sans excès de compassion)

 

Maintenant que vous êtes installé. Il vous faut trouver le meilleur endroit pour travailler.

L’endroit est important pour favoriser votre concentration, donc la qualité de votre production, le maintien de votre bien-être physique et niveau de motivation. L’espace devra correspondre aux besoins de votre profession. Reprenez la lecture de l'article du 30 mars, l'exemple traite du sujet.

Peggy DYEVRE 

06.23.36.06.63

Bâtiment 9 - 23, rue champ Lagarde

78000 VERSAILLES

N° de Siret 817 870 900 00013